Histoire et mémoire du Grand Saint Barthélémy à Marseille, entre immigration, politique de la ville et engagement associatif Article - 2011

Virginie Baby-Collin, Stéphane Mourlane

Virginie Baby-Collin, Stéphane Mourlane, « Histoire et mémoire du Grand Saint Barthélémy à Marseille, entre immigration, politique de la ville et engagement associatif  », Diasporas. Circulations, migrations, histoire, 2011, pp. 26-41. ISSN 1637-5823

Résumé

Le Grand Saint Barthélémy, cœur de la ZUP N°1 édifiée dans les années 1960, a accueilli dans des logements HLM de nombreux étrangers maghrébins suite aux décolonisations. Marginalisé et vite dégradé, il est l’un des territoires pivots de l’élaboration de la Politique de la ville, mais aussi un terreau de militantisme associatif très actif. Les liens entre intervention politique, engagement militant et vie populaire, féconds et conflictuels, ont contribué à donner naissance à un travail de mémoire mû par des initiatives contrastées, qui donne corps à des identités locales ancrées dans les territoires des cités. Entre dynamique interne et externe, l’article tente d’analyser la chimie de ce système de catalyse mémorielle.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités