Histoire évolutive et taxonomie intégrative dans le genre Gerbillus (Rodentia : Muridae) [Evolutionary history and integrative taxonomy in the genus Gerbillus (Rodentia : Muridae)] Article - 2018

Laurent Granjon, Gauthier Dobigny, Pascale Chevret, Arame Ndiaye

Laurent Granjon, Gauthier Dobigny, Pascale Chevret, Arame Ndiaye, « Histoire évolutive et taxonomie intégrative dans le genre Gerbillus (Rodentia : Muridae) [Evolutionary history and integrative taxonomy in the genus Gerbillus (Rodentia : Muridae)]  », Bulletin de la Société d’Histoire Naturelle d’Afrique du Nord, 2018, pp. 43-55

Parmi les rongeurs, le genre Gerbillus emblématique des zones arides de l’Ancien-Monde se caractérise par une forte diversité spécifique. Toutefois, les relations de parenté entre sesespèces sont mal connues, de même que son histoire évolutive. L’analyse de données de séquences moléculaires sur un échantillon représentatif d’espèces a permis de montrer que l’essentiel de l’évolution de ce genre s’est déroulé en Afrique, à partir de laquelle seules quelques lignées ont migré et se sont implantées en Asie. L’ensemble de cette histoire s’est déroulée entre la fin du Miocène quand le genre a émergé et le Pléistocène où la majorité des espèces actuelles se sont différenciées. Les quatre sous-genres que nous proposons pour organiser la diversité du genre (soit Dipodillus, Gerbillus, Hendecapleura et Monodia) ont quant à eux émergé au cours du Pliocène. Dans plusieurs groupes d’espèces du genre, des études de taxonomie intégrative associant données morphologiques, moléculaires et chromosomiques ont permis de caractériser des espèces jumelles, et d’en préciser la distribution. Quelques exemples sont présentés, et des pistes de recherche proposées pour poursuivre l’amélioration des connaissances sur le genre Gerbillus.

The rodent genus Gerbillus, characteristic of arid habitats of the Old World, harbors a high specific diversity. However, the evolutionary history and relationships between its member species still remain poorly known. The analysis of molecular sequence data from a representative sample of species has permitted to show that most of the genus evolution has taken place in Africa. From there, only a few lineages have dispersed and further evolved in Asia. The genus emerged at the end of the Miocene, and most of the currently living species have differentiated during the Pleistocene. The four subgenera into which we propose to arrange the diversity of Gerbillus (i.e. Dipodillus, Gerbillus, Hendecapleura and Monodia) emerged along the Pliocene. In several groups of species of the genus, integrative taxonomy studies have been conducted, that associated morphological, molecular and cytogenetical approaches. They led to the non-ambiguous characterization of sibling species and a more precise delineation of their distribution. Some examples are presented, and further research perspectives are proposed to complete our knowledge of this genus.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités