« It’s not an easy country ». Parcours de musiciens palestiniens du Liban vers l’Europe Article - Septembre 2020

Nicolas Puig

Nicolas Puig, « « It’s not an easy country ». Parcours de musiciens palestiniens du Liban vers l’Europe  », Gradhiva : revue d’histoire et d’archives de l’anthropologie, septembre 2020. ISSN 0764-8928

Résumé

Ce texte revient sur le parcours d’un groupe de rap palestinien au Liban, Katibeh Khamseh (Bataillon 5), dont quatre membres ont émigré en Angleterre et un autre en France. Il détaille les appropriations de la musique rap par ces musiciens qui ont cherché à en créer une version arabe et palestinienne, en publiant deux albums et en se produisant à de nombreuses reprises au Liban durant les années 2000. La dimension corporelle de la pratique musicale est mise en relation avec la virtuosité vocale et la gestuelle qui accompagne et supporte l’écriture. Cette pratique est également rapprochée de la façon dont ces jeunes Palestiniens incarnent les codes et valeurs d’un rap résistant. Enfin, il s’agit de saisir l’influence de l’exil sur la création musicale. Le moment clé du voyage entre Beyrouth et Londres filmé par l’un des musiciens au moyen d’une caméra de poing, suggère que ces derniers inscrivent pleinement leur parcours dans l’histoire plus générale des réfugiés qui s’écrit en ce début de XXIe siècle.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités