Je n’enseigne point, je raconte La voix, la relation : réflexions théoriques et didactiques - Article - Novembre 2016

Serge Martin

Serge Martin, « Je n’enseigne point, je raconte  », Carnets : revue électronique d’études françaises, numéro spécial Du français en cause aux causes du français, novembre 2016. 〈http://ler.letras.up.pt/site/default.aspx?qry=id05id1428id2731&sum=sim〉

Résumé

A partir d’une lecture d’un roman de Dany Laferrière, on essaie de repenser les notions d’intertextualité et d’interculturalité pour leur préférer celle de passage de voix, ce qui permettrait de considérer quatre tensions orientées à l’œuvre dès qu’enseignement-apprentissage avec les œuvres littéraires et enfin quatre modalités pédagogiques pour une didactique de la littérature dans le cadre d’une poétique de la relation en langues du monde. Ensuite, on reprend la réflexion avec le livre d’un poète, Gérard Noiret, pour tenter une conceptualisation des reprises de vie et de voix comme infini de la parole-rencontre, et on conclut avec Walter Benjamin sur la notion de racontage ou passage de voix. On aurait donc tenté de poser combien l’orientation didactique d’une poétique des œuvres littéraires engage des énonciations continuées et pas seulement des énoncés transmis.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités