L’édition électronique des dossiers de Bouvard et Pécuchet de Flaubert : des fragments textuels en quête de mobilité Chapitre d’ouvrage - Septembre 2011

Stéphanie Dord-Crouslé, Emmanuelle Morlock-Gerstenkorn

Stéphanie Dord-Crouslé, Emmanuelle Morlock-Gerstenkorn, « L’édition électronique des dossiers de Bouvard et Pécuchet de Flaubert : des fragments textuels en quête de mobilité  », in Catherine Bougy, Carole Dornier, Catherine Jacquemard (eds.), Le patrimoine à l’ère du numérique : structuration et balisage, 2011, pp. 79-89

La relation texte / image est au cœur de ce projet qui vise à éditer en ligne les dossiers documentaires rassemblés et annotés par Flaubert pour rédiger son dernier roman, soit 2 400 feuillets (pages manuscrites et coupures de presse) conservés à la Bibliothèque municipale de Rouen. Il s’agit en effet de fournir une interface de visualisation mettant en regard la transcription diplomatique des pages avec l’image facsimilé du manuscrit. Mais il s’agit également de fournir un outil de confrontation des " fragments " correspondant aux extraits et/ou citations sélectionnés, annotés et pré-classés par Flaubert, souvent de manière plurielle et mouvante, en vue d’un "second volume" du roman - qu’il n’a pas eu le temps de rédiger avant sa mort. Les enjeux d’une mise en correspondante texte / image, transcription / facsimilé paraissent évidents : quelles que soient l’expertise du transcripteur scientifique ou la pertinence de ses analyses, il sera toujours nécessaire de se reporter au fragment visuel dans le contexte de la page où il a été inscrit. Inversement, la structuration " logique " des fragments (entendus comme unités textuelles cette fois) selon des normes d’encodage standardisés est requise pour permettre des recherches fines, la pérennisation du travail de transcription et l’interopérabilité future avec d’autres projets. Dans le cadre de la TEI P5, cet alignement texte / image à plusieurs niveaux de granularité (page et fragment) pose des problèmes techniques de mise en œuvre que le recours à des outils d’aide à la transcription pourrait permettre de résoudre ou de limiter. Mais il pose également des questions scientifiques sur la définition et la délimitation des fragments, la gestion des incertitudes de transcription et la mise en œuvre de recommandations d’encodage adaptées.

The preliminary files of Bouvard et Pécuchet, Flaubert’s posthumous and unfinished novel, are characterized by a complexity due to both the singularity of Flaubert’s project and to the uncompleted state of this "documentary work-in-progress", particularly concerning the selection and classification of the quotations which were supposed to constitute the core of a "second volume" of the novel. To respond to the diverse challenges associated with the publishing of this corpus, the web site must allow visitors to not only access the fac-simile images of the manuscripts and their transcription but also to experiment with one or several conjectural reconstitutions of the organization of the "second volume". Thus it is necessary to first define, identify and describe the basic textual units which should remain mobile. This heuristic approach brings to light the interdependence of the choices concerning the structuring, encoding and conception of the publishing interfaces, which is characteristic of the electronic publishing projects.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités