L’esprit du Mousquetaire [ou comment divertir le lecteur à tout (petit) prix] Chapitre d’ouvrage - 2009

Stéphanie Dord-Crouslé

Stéphanie Dord-Crouslé, « L’esprit du Mousquetaire [ou comment divertir le lecteur à tout (petit) prix]  », in Pascal Durand, Sarah Mombert (ed.), Entre presse et littérature. Le Mousquetaire, journal de M. Alexandre Dumas (1853-1857), 2009, pp. 133-153. ISBN 978-2-87019-297-9

Résumé

La petite presse s’oppose à la grande comme le divertissement à l’esprit de sérieux. Cependant dans sa finalité distrayante même, la petite presse repose sur un paradoxe ou plutôt joue de deux fers qu’elle garde précieusement et conjointement au feu : elle doit une grande part de son succès à la sérialité et joue sur l’effet d’entraînement induit par la formule bien connue : « la suite à demain » ; mais elle cultive également le principe de variété et fait en sorte que l’abonné ne sache jamais vraiment à quoi s’attendre lorsqu’il commence la lecture de son journal. Aussi cette lecture lui procure-t-elle un double plaisir : celui de voir son attente partiellement satisfaite et aussitôt relancée (grâce au procédé du roman feuilleton), et celui de la nouveauté et de l’inattendu. C’est cette deuxième forme de plaisir que je voudrais ici explorer dans le cas précis du Mousquetaire.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités