La transition vers la réduction de l’usage des pesticides au prisme de l’intermédiation [Transition towards less pesticide use through intermediation lens] Article - 2017

Marianne Cerf, Marc Barbier, Marie-Helene Jeuffroy, Aurélie Cardona, Marianne Le Bail, Lorène Prost, Iran Veiga, Laurence Guichard, Raymond Reau, Frédéric Goulet, Philippe Martin, Benoït Chorro, - Laroque M.M, Jean Marie Lusson, Alexis de Marguerye, Jean Masson, Emmanuel Mérot, Bertrand Omon, Laurette Paravano, Marie Sophie Petit, Chloé Salembier, Stéphanie Simon

Marianne Cerf, Marc Barbier, Marie-Helene Jeuffroy, Aurélie Cardona, Marianne Le Bail, Lorène Prost, Iran Veiga, Laurence Guichard, Raymond Reau, Frédéric Goulet, Philippe Martin, Benoït Chorro, - Laroque M.M, Jean Marie Lusson, Alexis de Marguerye, Jean Masson, Emmanuel Mérot, Bertrand Omon, Laurette Paravano, Marie Sophie Petit, Chloé Salembier, Stéphanie Simon, « La transition vers la réduction de l’usage des pesticides au prisme de l’intermédiation [Transition towards less pesticide use through intermediation lens]  », Innovations Agronomiques, 2017, pp. 133-148. ISSN 1958-5853. 〈http://www6.inra.fr/ciag/Revue/Volumes-publies-en-2017/Volume-59-Aout-2017〉

Les indicateurs globaux d’évaluation pour mesurer l’efficacité du plan Ecophyto peuvent masquer des dynamiques aux niveaux intermédiaires (territoire, filières, exploitation). Pour éclairer celles-ci, nous analysons la façon dont les instruments de politique publique liés au plan sont mobilisés dans des logiques d’action collective portées par divers acteurs au sein du développement agricole. Nos résultats portent sur : (i) la diversité des cadrages liés à ces logiques et la façon dont ils orientent les activités d’intermédiation ; (ii) la façon dont des acteurs intermédiaires construisent un rapport à la technique et une légitimité de leur position et de leur discours sur la technique afin d’initier, accompagner et aider à concrétiser des changements négociés pour réduire l’usage des pesticides ; (iii) les objets produits et mobilisés pour soutenir l’intermédiation, leur rôle structurant, l’attention nécessaire aux connaissances qui les sous-tendent et la façon dont ils se transforment dans l’action collective.

Global assessment indicators used to measure the efficiency of the national action plan Ecophyto might hide processes which occur at intermediary level (supply chains, locality, farm). To highlight such processes, we analyse how public policy instruments are used by various AKIS players in relation to the logic supporting their respective collective action. Our results described : (i) the diversity of existing frames related to such logics and their prescriptive dimension regarding intermediary activities ; (ii) the way various intermediary players built their relation to technical knowledge and act to legitimise their position and their technical discourse in order to initiate, support and develop the negotiated changes related to less pesticide use ; (iii) the objects which are produced and mobilised to support intermediation, their structuring role, and the need to pay attention to the knowledge embedded in these objects as well as to their transformation during the collective action process

Voir la notice complète sur HAL

Actualités