La ville médiévale. Origines et triomphe de l’Europe urbaine Ouvrage (y compris édition critique et traduction) - 2003

Thierry Dutour

Thierry Dutour, La ville médiévale. Origines et triomphe de l’Europe urbaine , Odile Jacob, Histoire, 2003. ISBN 2-7381-1238-2

Résumé

L’établissement et le triomphe d’une civilisation urbaine, par la lente métamorphose d’un monde rural, puis une seconde métamorphose par laquelle l’Europe urbaine devient un monde industrialisé : tels sont les deux faits majeurs d’une évolution poursuivie, sans rupture, durant les quinze derniers siècles de l’histoire de l’Europe. Ce livre est consacré à l’étude du premier. Il domine les temps médiévaux, identifie leur singularité et incite à les observer à sa lumière. La croissance des villes existantes, la prolifération incessante des villes nouvelles, la mue des villages qui deviennent des bourgades et des bourgades qui deviennent des villes, la création au Moyen Age d’un monde urbain neuf, se comprennent par l’analyse du rapport étroit qui s’établit entre les citadins et la terre, dans un monde progressivement pénétré par l’échange marchand, avant tout local, et par le besoin de villes. Les créations urbaines dont les temps industriels ont hérité _ souvent en l’oubliant _ naissent de cette évolution : la domination d’élites civiles et non plus guerrières, la promotion de valeurs sociales telles le travail, la compétence et l’honorabilité qui en résulte, la diffusion de plus en plus large du salariat, l’importance acquise par des préoccupations qui deviennent familières à la plupart des citadins, ainsi l’immigration, la configuration des villes en mosaïques de réseaux de solidarités et de quartiers, l’insécurité. Pour les envisager, Thierry Dutour met en œuvre une analyse attentive aux activités des hommes, aux modes de leur insertion dans la société, aux individus, créateurs, par leurs diverses relations, d’une réalité sociale qu’ils forment et qui, en même temps, les forme, dans un double mouvement permanent. C’est, en effet, pendant des siècles, le travail et les efforts d’innombrables anonymes laborieusement obscurs, à la recherche d’une vie meilleure ou simplement différente, qui furent le moteur de toute évolution : ce sont donc eux qui bénéficient de toute l’attention

Voir la notice complète sur HAL

Actualités