Langues et discours en situation de guerre : une approche sociolinguistique et pragmatique Article - Décembre 2016

Salih Akin

Salih Akin, « Langues et discours en situation de guerre : une approche sociolinguistique et pragmatique  », Lengas : revue de sociolinguistique, décembre 2016. ISSN 0153-0313

À partir d’une double approche sociolinguistique et pragmatique, nous examinons dans cet article la façon dont la guerre marque le destin des langues. L’exemple choisi pour cette étude est la langue kurde. Langue indo-européenne et parlée par une population répartie en Irak, Iran, Syrie et Turquie, le kurde est affecté par une situation conflictuelle depuis la Première Guerre mondiale jusqu’à nos jours. Les conséquences de la guerre se manifestent sur l’évolution de la langue à plusieurs niveaux : une fragmentation dans ses structures linguistiques comme dans ses supports d’écriture, une dispersion géographique et politique de ses locuteurs et une baisse de sa transmission intergénérationnelle. L’étude montre aussi comment la langue peut être une arme de guerre, notamment au niveau de la mise en mots de l’altérité kurde et de l’argumentation de la guerre

This article on the basis of a double sociolinguistic and pragmatic approach examines the way in which war marks the destiny of languages. The example chosen for this study is the Kurdish language. Kurdish is an Indo-European language spoken by a population distributed in Iraq, Iran, Syria and Turkey and affected by a conflictual situation from the First World War to the present day. The consequences of the war are manifested on the evolution of the language on several levels : a fragmentation in its linguistic structures as well as in its writing systems, a geographical and political dispersion of its speakers and a decline of its intergenerational transmission. The study also shows how language can be a weapon of war, especially in terms of naming the Kurdish alterity in discourse and the argumentation of war

Voir la notice complète sur HAL

Actualités