Le scarabée conducteur Article - Mars 2012

Stéphane Rennesson, Emmanuel Grimaud, Nicolas Césard

Stéphane Rennesson, Emmanuel Grimaud, Nicolas Césard, « Le scarabée conducteur  », Terrain : revue d’ethnologie de l’Europe, mars 2012, pp. 94—107. ISSN 0760-5668

Résumé

Comment des humains et des coléoptères, qui se caractérisent par des capacités perceptives, cognitives et motrices si différentes, parviennent-ils à coordonner leurs actions ? C’est à cette question que l’article répond en se penchant sur le cas des combats de scarabées (kwaang) en Tha\"ılande, dont le succès populaire repose sur une tentative de coopération improbable. Pour ce faire, il s’attache à décrire les différentes manières dont les joueurs établissent et entretiennent le contact avec leurs insectes. En s’appuyant sur une théorie de la communication élargie aux animaux, il montre comment, malgré l’impossibilité pour les deux espèces de partager des images mentales, des représentations ou encore de se retrouver autour de cadres d’attention conjointe, ils parviennent à coopérer sur la base d’un champ vibratoire, véhicule de signaux dont nul ne peut être certain des effets, ni même qu’ils peuvent être interprétés.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités