Le travail, sujet intime et multifacette : premières recommandations pour l’aborder dans le conseil en élevage [Working conditions on livestock farms, a personal and multifaceted topic : some recommendations to help farmers’ advisers] Article - 2012

Florence Kling-Eveillard, Marianne Cerf, Sophie Chauvat, Nathalie Sabatte

Florence Kling-Eveillard, Marianne Cerf, Sophie Chauvat, Nathalie Sabatte, « Le travail, sujet intime et multifacette : premières recommandations pour l’aborder dans le conseil en élevage [Working conditions on livestock farms, a personal and multifaceted topic : some recommendations to help farmers’ advisers]  », INRA Productions Animales, Nathalie Hostiou, Benoît Dedieu, René Baumont (eds.), 2012, pp. 211-220. 〈http://www6.inra.fr/productions-animales〉

De façon paradoxale, alors que le travail constitue un enjeu important pour la pérennité des exploitations d’élevage, les éleveurs en parlent relativement peu et sollicitent rarement de façon spontanée un accompagnement sur ce thème. Parallèlement, les conseillers sont nombreux à faire part de leurs difficultés à s’approprier le sujet et à se positionner comme des personnes ressources sur ce thème auprès des éleveurs. A partir d’expériences de terrain, nous avons analysé les difficultés que les conseillers ressentent et expriment, en vue de formuler quelques recommandations pour les lever. Parmi les difficultés énoncées, certaines sont liées au fait que le travail est à la fois un sujet intime et tabou, et un sujet multifacette. Ces caractéristiques questionnent d’une part le choix d’une posture adéquate (prescription, expertise, accompagnement…) selon la situation de conseil dans laquelle ce sujet est abordé, et d’autre part les relations avec les collègues, car il est souvent nécessaire de s’appuyer sur des compétences et des intervenants complémentaires. Les recommandations pour la mise en oeuvre d’un conseil sur le travail portent sur les évolutions des pratiques des conseillers eux-mêmes mais aussi sur le cadre organisationnel. Les conseillers ont tout d’abord besoin de connaissances sur le champ du travail, de compétences pour faciliter l’émergence de besoins, accompagner dans la durée les agriculteurs, et ont besoin d’outils et de méthodes pour étayer leur conseil. Le cadre organisationnel doit aider à articuler des compétences et des organismes complémentaires afin de constituer une offre de conseil centrée sur le travail.

On the one hand, working conditions constitute a major concern for livestock farmers. On the other hand, farmers rarely raise this issue nor ask for advice about it. In parallel, many advisers find it difficult to provide services’ to farmers on this topic. We analyzed the difficulties they meet through several field experiences, in order to formulate recommendations that could help to better support farmers. Some difficulties are linked to the personal and multifaceted characteristics of the tropic. This aspect has to be taken into account by advisers when choosing their position towards farmers (technical expert, facilitator ...), depending on the moment and the situation. Other troubles refer to the collaboration with colleagues, since additional skills or knowledge must be solicited to treat working issues. To improve the situation, we point out that it is essential to help advisers to adapt their practices and positioning, to increase their knowledge of the work on livestock farms, to gain new skills, approaches and tools to support farmers. The organizational framework also has to be worked so that complementary work involving several organizations and players is possible.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités