Les bidonvilles ou le ventre mou de la sécurité en métropole : une réflexion à partir d’Abidjan Article - Décembre 2019

Agnès Adiko-Gnammon, Gilbert Assi Yassi, Alphonse Yapi-Diahou

Agnès Adiko-Gnammon, Gilbert Assi Yassi, Alphonse Yapi-Diahou, « Les bidonvilles ou le ventre mou de la sécurité en métropole : une réflexion à partir d’Abidjan  », Revue de Géographie du Laboratoire Leïdi, décembre 2019, pp. 100-112. ISSN 0851-2515. 〈http://laboleidi.over-blog.com/revue-leidi.html〉

Les bidonvilles analysés comme des composantes à part entière des villes, sont dans la ligne de mire des pouvoirs publics. Ceux-ci les décrient, indépendamment de leurs poids démographique, social, voire économique dans les métropoles du profil d’Abidjan, la capital économique de la Côte d’Ivoire. Dans cette métropole à l’évolution guidée par une réglementation urbanistique d’inspiration étatique, les bidonvilles caractéristiques par des modes d’installation et des dynamiques à l’écart des normes de procédures et d’aménagement officiels, sont stigmatisés. Tantôt présentés comme des concentrations de populations pauvres, sans culture urbaine, tantôt des repaires de bandits, de criminels, les bidonvilles sont les cibles des grandes opérations d’aménagement menées visée sécuritaire et/ou hygiéniste. La persistance des bidonvilles qui résistent à tous les plans et schémas conduit à s’interroger sur les termes même de la sécurité en question et ses ressorts. A partir de matériaux bibliographiques compilés et de données empiriques sur les enjeux sécuritaires d’une part, les profils sociaux et spatiaux et paysagers des bidonvilles abidjanais d’autre part, cet article montre les perspectives d’intégration des espaces considérés et les conditions pour y parvenir, selon les populations concernées." (source éditeur)

Abstract The slums analyzed as full-fledged components of cities are in the sights of the public authorities. They decry them, regardless of their demographic, social and even economic weights in the metropolises of the profile of Abidjan, the economic capital of Côte d’Ivoire. In this evolving metropolis guided by state-inspired urban regulation, the slums characteristic of installation methods and dynamics away from the norms of official procedures and de Sometimes presented as concentrations of poor populations, without urban culture, sometimes dens of bandits, criminals, the slums are the targets of major development operations carried out in the name of urban planning with a safe and/or hygienic purpose. The persistence of slums that resist all plans and patterns leads us to question the very terms of security in question and its springs. Using compiled bibliographical materials and empirical data on security issues on the one h and landscape profiles of the Abidjan slums on the other, this article shows the prospects of integration of spaces conditions to achieve this, depending on the populations concerned." (source éditeur)

Voir la notice complète sur HAL

Actualités