Les hauts fonctionnaires de l’appareil du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique, entre ancienne et nouvelle Russie. Entretien avec Nikolaj Mitrohin Article - 2022

Laurent Coumel, Carole Sigman, Nikolaj Mitrohin

Laurent Coumel, Carole Sigman, Nikolaj Mitrohin, « Les hauts fonctionnaires de l’appareil du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique, entre ancienne et nouvelle Russie. Entretien avec Nikolaj Mitrohin  », Revue d’Etudes Comparatives Est-Ouest, numéro spécial Les traces de 1991, 2022, pp. 91-109. ISSN 0338-0599. 〈https://www-cairn-info.inshs.bib.cnrs.fr/revue-d-etudes-comparatives-est-ouest-2021-2-page-91.htm〉

Résumé

Nikolaj Mitrohin est historien, chercheur au Centre de recherche sur l’Europe orientale (FSO) de l’Université de Brême (Allemagne) et à l’École des hautes études en sciences économiques (VŠÈ, Russie). Pour son nouveau livre, à paraître en russe, il a compilé des sources archivistiques inédites et un grand nombre d’entretiens avec d’anciens hauts fonctionnaires de l’appareil du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique (CC du PCUS), dont le bâtiment emblématique était situé sur la Vieille Place à Moscou, non loin du Kremlin. Dans cette structure qui doublait les ministères centraux (pour toute l’Union) et républicains, organisée en otdely (« départements »), était préparée la quasi-totalité des décisions prises au sommet par le Secrétariat, en accord avec le Politburo, l’un et l’autre élus par le Plénum du CC du PCUS, parlement fictif d’un parti unique largement dominé par la cooptation des cercles dirigeants. Nous l’avons interrogé sur les dynamiques et les changements qu’ont connus l’appareil de la Vieille Place et ses membres autour de la rupture symbolique de l’année 1991.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités