Les modes du Directoire et la politique Article - 2022

Jean-Pierre Lethuillier

Jean-Pierre Lethuillier, « Les modes du Directoire et la politique  », Annales historiques de la Révolution française, 2022, pp. 117-144. ISSN 0003-4436

Résumé

L’article cherche à distinguer, en s’appuyant sur l’image, la presse et des rapports de police, des groupes définis, sous la Convention thermidorienne et le Directoire, par des pratiques vestimentaires et des positions politiques : Muscadins, Incroyables, Merveilleuses, « collets » de l’an V. La politisation du vêtement, déjà forte dans les premières années de la Révolution, loin de s’essouffler, trouve un moment de paroxysme sous le Directoire. Les opposants aux Jacobins puis au Directoire multiplient les signes politiques dans la construction de leur apparence en sollicitant, non des cocardes, mais des éléments habituels du paraître (coiffures, collets, etc.). La police finit par s’inquiéter des renouvellements de la mode. Les audaces vestimentaires des Merveilleuses signalent une liberté du corps et des mœurs qui est d’autant plus facilement dénoncée qu’elle renverrait à la corruption, à l’immoralité, supposées être des tares du Directoire.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités