Psychosocial factors and occupational accidents, what does the literature say ? [Facteurs psychosociaux et accidents du travail, que dit la littérature ?] Article - 2022

R. Colin, P. Wild, C. Paris, S. Boini

R. Colin, P. Wild, C. Paris, S. Boini, « Psychosocial factors and occupational accidents, what does the literature say ? [Facteurs psychosociaux et accidents du travail, que dit la littérature ?]  », Archives des Maladies Professionnelles et de L’Environnement, 2022, pp. 587-605. ISSN 1775-8785

Résumé

Objective : The aim of this article is to review the current state of knowledge on the effect of psychosocial factors (PSF) on the occurrence of occupational accidents (OA). Methods : Three data sources (Pubmed, Science direct and Web of science) were used to identify articles published over the period 2000–2021, reporting the results of longitudinal or cross-sectional epidemiological studies. Results : Since the 2000s and especially since 2010, the number of studies on the effect of PSF on the occurrence of OA has been steadily increasing. The most explored psychosocial dimensions are poor social relationships at work and work intensity, and to a lesser extent autonomy and emotional demands. The literature seems to confirm the role of these dimensions on the occurrence of OA. On the other hand, the job insecurity and conflicts of values as determinant of OA are the purpose of only a few epidemiological studies. Similarly, the effects of joint exposure to PSF and physical factors on the risk of OA are rarely studied. Conclusion : Psychosocial factors, in particular those relating to poor social relationships and work intensity, are essential factors to be taken into account in the occurrence of OA. However, the relationships between the other psychosocial dimensions and OA remain to be explored. There is a real need for longitudinal epidemiological studies on the subject. In addition, the effects of co-exposure between physical and psychosocial risk factors on the occurrence of OA should be considered more closely for better targeted prevention. © 2022 Elsevier Masson SASObjectif : Cet article a pour objectif de faire un état des lieux des connaissances sur l’effet des facteurs psychosociaux (FPS) sur la survenue d’accident du travail (AT). Méthodes : Trois sources de données (Pubmed, Science direct et Web of science) ont été interrogées pour identifier les articles publiés sur la période 2000–2021, relatant les résultats d’études épidémiologiques longitudinales ou transversales. Résultats : Depuis les années 2000 et surtout depuis 2010, le nombre d’études portant sur l’effet des FPS sur la survenue d’AT est en constante augmentation. Les dimensions psychosociales les plus explorées quant à leur rôle dans la survenue d’AT sont les rapports sociaux dégradés au travail et l’intensité du travail, puis dans une moindre mesure l’autonomie et les exigences émotionnelles. La littérature semble confirmer le rôle de ces dimensions dans la survenue d’AT. En revanche, l’insécurité de la situation du travail et les conflits de valeurs comme déterminants d’AT ne font l’objet que de rares études épidémiologiques. De même, les effets des expositions conjointes des FPS et des facteurs physiques sur le risque d’AT ne sont que rarement étudiés. Conclusion : Les facteurs psychosociaux, en particulier ceux relatifs aux rapports sociaux dégradés et à l’intensité du travail, sont des facteurs essentiels à prendre en compte dans la survenue des AT. Les relations entre certaines autres dimensions psychosociales et les AT restent cependant à explorer. Il y a un réel besoin d’études épidémiologiques longitudinales sur le sujet. De plus, les effets des co-expositions entre les facteurs de risque physiques et psychosociaux sur la survenue d’AT devraient être davantage considérés, afin de permettre une prévention mieux adaptée. © 2022 Elsevier Masson SAS

Voir la notice complète sur HAL

Actualités