Quelques apports de la didactique du français pour penser les pratiques d’évaluation de l’écrit en didactique des langues Chapitre d’ouvrage - Juillet 2019

Daniel Bart

Daniel Bart, « Quelques apports de la didactique du français pour penser les pratiques d’évaluation de l’écrit en didactique des langues  », in Dans : Essaouri, M., Mabrour, A. & Sadiqui, M. (ed.), L’enseignement/apprentissage du français au Maroc au XXIe siècle. Vers de nouveaux enjeux ?, 2019, (pp. 235-251). ISBN 978-2-343-17439-6. 〈http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=63560〉

Résumé

Ce chapitre propose une réflexion sur l’apport possible des recherches sur les pratiques d’évaluation menées en didactique du français pour penser des difficultés d’élèves et d’enseignants dans des contextes d’enseignement variés, quel que soit le statut de la langue enseignée. Nous nous intéresserons à une difficulté particulière de l’évaluation de l’écrit engendrée par la tension inhérente à l’enseignement d’une langue, entre la dimension linguistique d’un côté et la dimension textuelle ou discursive de l’autre. Nous présenterons pour ce faire deux séries de recherches en didactique : d’une part des recherches sur l’annotation des productions d’élèves (Halté, 1984 ; Pilorgé, 2010 ; Jorro, 2013) et d’autre part des recherches sur l’évaluation institutionnelle de la maitrise des compétences linguistiques (Brissaud & Lefrançois, 2014, 2015). Ces travaux nous permettront d’interroger le poids des telles tensions disciplinaires structurantes pour l’enseignement et l’évaluation en français, y compris en contexte plurilingue.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités