Quels ingénieurs veut-on former aujourd’hui au Maroc ? Entre influences internationales et spécificités locales, un modèle en devenir Article - Mai 2018

Linda Gardelle

Linda Gardelle, « Quels ingénieurs veut-on former aujourd’hui au Maroc ? Entre influences internationales et spécificités locales, un modèle en devenir  », Savoirs : Revue internationale de recherches en éducation et formation des adultes, numéro spécial Formation et professionnalisation des ingénieurs : articulations et tensions, mai 2018, pp. 69-92. ISSN 1763-4229

Cet article porte sur la formation des ingénieurs au Maroc dans un contexte d’internationalisation de l’enseignement supérieur et d’injonctions très fortes à l’innovation. Est analysée la manière dont les offres curriculaires marocaines sont influencées par les modèles venus d’ailleurs et comment et avec quels débats elles sont reconfigurées. Les résultats d’enquêtes menées sur le terrain entre 2015 et 2018 révèlent qu’une tendance originale se développe au Maroc, qui vise à concevoir une innovation « située », tournée vers les défis particuliers marocains, et plus largement africains.

What is currently required of engineer training in Morocco ? Between international influences and local specificities, an emerging modelThis article concerns engineer training in Morocco in the context of the internationalisation of higher education and strong innovation injunctions. The ways in which models from abroad influence Moroccan curricula are analysed and discussed. The results of field studies conducted between 2015 and 2018 reveal a specific burgeoning trend, which aims at “situated” innovation, adapted to the challenges particular to Morocco and more broadly, to those of Africa.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités