Repères dans le paysage agricole français La demande concernant le bien-être animal Article - Octobre 2001

Florence Burgat

Florence Burgat, « Repères dans le paysage agricole français La demande concernant le bien-être animal  », Le Courrier de l’environnement de l’INRA, octobre 2001, pp. 65-68. ISSN 1778-6991

Résumé

Dans le contexte de ces journées intitulées « Production porcine et société », il m’échoit d’aborder le thème de la demande sociale concernant le bien-être animal. Pour ce qui concerne la caractérisation précise de cette demande et les prospectives qu’on pourrait tirer d’une analyse de son contenu, force est de constater que les données manquent. Même si des sociologues y travaillent peut-être actuellement, il reste que l’évolution des sensibilités ne se mesure pas au point de tracer, dans le détail et de manière certaine, l’avenir de la consommation carnée. Cependant, les quelques sondages d’opinion relatifs à la perception par le public du bien- être animal et des conditions d’élevage font état d’une forte réprobation des pratiques inhérentes à l’élevage industriel, dont la claustration, la contention et les mutilations. Je me bornerai à citer le sondage qui fut réalisé du 25 octobre au 1er novembre 1999 par la Confédération du logement et du cadre de vie, avec la participation financière de la Direction générale de l’alimentation : 95,2% des personnes interrogées estiment que « en élevage intensif, les animaux n’ont pas assez d’espace » et 80,5% que « les mutilations sont inadmissibles » (VetMag, n°21, novembre 2000, p. 26).

Voir la notice complète sur HAL

Actualités