Sons, images et narration au cours de la projection Article - Janvier 2006

Rémi Adjiman

Rémi Adjiman, « Sons, images et narration au cours de la projection  », Cahiers de Champs Visuels, numéro spécial Une architecture du son, janvier 2006. ISSN 1779-4994

Résumé

De nombreuses recherches sémiologiques sur l’image et le son approchent méthodiquement la question des significations au cinéma par une observation fine de la structure filmique analysée plan par plan, séquence par séquence ou même en prélevant des éléments pertinents d’analyse dans le film tout entier. Notre approche se différencie de cette démarche par le fait que nous déplaçons notre centre d’intérêt vers le lien indéfectible qui existe entre le film et le spectateur. Nous observons pas à pas, seconde après seconde si nécessaire, les relations qui s’instaurent, les questionnements qui apparaissent, les significations qui émergent dans l’esprit du spectateur. Notre approche se situe dans le cours d’action de la projection, au cœur même de la rencontre et également au moment même où cette rencontre se produit. Cela conduit à des résultats qui ne se focalisent plus de manière aussi exclusive sur la matière filmique. Cette dernière devient étroitement liée au mouvement de l’interprétation, elle guide les perceptions furtives et intermédiaires, les doutes, les basculements, les certitudes… Cela permet également (même si tous les chercheurs s’accordent sur leur importance) de pouvoir toucher de près les émotions et la place qu’elles tiennent dans le processus de construction de sens. Dans le cadre de cet ouvrage sur l’architecture sonore, nous avons, par cette approche, travaillé sur les premiers instants de Lost Highway de David Lynch. Le son y tient une place centrale et c’est dans un premier temps à ce titre qu’il vient justifier sa place dans notre recherche. Mais, dans un second temps – et ce que nous souhaitons mettre en avant ici – il apparaît que les sons, dans les relations qu’ils entretiennent entre eux et dans les relations qu’ils entretiennent avec l’image, deviennent un extraordinaire révélateur de la dynamique de l’interprétation.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités