Trois poétiques africaines des catastrophes naturelles Chapitre d’ouvrage - 2022

Xavier Garnier

Programme : Cartographie écopoétique des littératures africaines

Xavier Garnier, « Trois poétiques africaines des catastrophes naturelles  », in Écocritique(s) et catastrophes naturelles : perspectives transdisciplinaires / Ecocriticism(s) and Natural Catastrophes : Transdisciplinary Perspectives, 2022

Entre les textes littéraires qui annoncent de façon prophétique des catastrophes à venir et ceux qui font le décompte des dégâts provoqués par les catastrophes passées, il y a une place pour une écriture qui, par son attention aux signaux émis par l’environnement, cultive au présent une prescience, ou un pressentiment, des catastrophes naturelles. Si tel phénomène sismique, géologique ou climatique est qualifié de catastrophique, c’est qu’il est mis en relation avec un effondrement sur un autre niveau, qui le reconnaît comme tel. En m’appuyant en priorité sur un corpus africain, je voudrais examiner la façon dont la littérature peut nous aider accueillir la catastrophe, en détecter les signaux, en capter les vibrations et organiser l’alerte. La situation particulière de l’Afrique dans le grand récit du monde est propice à l’émergence de telles poétiques de catastrophes, qui déploient un espace autour de l’événement, et nous invitent à l’occuper, au moins le temps d’une lecture.

Between literary texts which prophetically foretell the catastrophes to come and those which count the damage caused by past catastrophes, there is a place for writings which, by its attention to the signals emitted by the environment, cultivates a foreboding of natural disasters. If such a seismic, geological or climatic phenomenon is qualified as catastrophic, it is because it is linked to a collapse on another level, which recognizes it as such. Relying primarily on an African corpus, I examine how the literature can help us welcome disaster, detect its signals, capture its vibrations and organize the alert. The particular situation of Africa in the grand narrative of the world is conducive to the emergence of such poetics of catastrophes, which deploy a space around the event, and invite us to occupy it, at least for the time of a reading.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités