Variabilité pluviométrique, changement climatique et régionalisation en région de mousson africaine. Article - Octobre 2012

Bernard Fontaine, Pascal Roucou, Moctar Camara, Nicolas Vigaud, Abdourahamane Konaré, Seidou Ibrah Sanda, Arona Diedhiou, Serge Janicot

Bernard Fontaine, Pascal Roucou, Moctar Camara, Nicolas Vigaud, Abdourahamane Konaré, Seidou Ibrah Sanda, Arona Diedhiou, Serge Janicot, « Variabilité pluviométrique, changement climatique et régionalisation en région de mousson africaine.  », La Météorologie, octobre 2012, pp. 41-48. ISSN 0026-1181

Résumé

Cette synthèse rappelle quelques résultats à l’issue de l’expérience internationaleAMMA (2003-2010) en matière de variabilité de la mousson africaine (des échelles intra-saisonnières à pluri-décennales) et de prospective climatique. Ceux-ci ont confirmé le poids des températures de surface marine et des téléconnexions pour les fluctuations interannuelles et décennales tout en réévaluant l’importance de la variabilité interne de l’atmosphère. Ils ont aussi précisé les modes dominants de variabilité intrasaisonnière et les interactions avec les états de surface. Plusieurs hypothèses impliquant les effets mémoire liés à l’eau du sol et à la végétation, particulièrement au printemps et en automne boréal, ont par ailleurs été formulées. En termes de prospective, l’analyse des sorties de modèles suggère plutôt des excédents de précipitations sur le Sahel central et oriental et un déficit relatif plus à l’ouest vers 2050. La phase 2 d’AMMA (2010-2020) s’attachera davantage aux aspects qui ont un fort impact sociétal en collaboration directe avec les services météorologiques : prévisibilité, scores de prévision, indicateurs opérationnels, évaluation de la part du forçage anthropique dans l’évolution actuelle et future.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités