Vers le Mémoire, ou comment le structuralisme vint à Saussure Article - 2013

Gabriel Bergounioux

Gabriel Bergounioux, « Vers le Mémoire, ou comment le structuralisme vint à Saussure  », Dossiers d’HEL, numéro spécial Les structuralismes linguistiques : problèmes d’historiographie comparée, 2013, pp. 1-11. ISSN 2610-3745. 〈http://shesl.org/index.php/dossier3-structuralismes/〉

Résumé

Cette contribution se propose de prendre la mesure de ce que la grammaire historique a dû produire à des fins explicatives pour déterminer comment, de l’intérieur même du comparatisme, le structuralisme a pu être élaboré. Qui serait mieux placé pour nous l’apprendre que Saussure lui-même dans le dédoublement de sa recherche, du comparatiste du Mémoire au structuraliste du Cours ? Dans les débats actuels de la saussurologie, entre ceux qui voient dans Saussure l’annonce d’une rupture radicale (Simon Bouquet par exemple) et ceux qui privilégient la continuité de l’œuvre (Johannes Fehr) en montrant la permanence des thématiques, nous souhaiterions présenter un troisième terme : la présence, dès le Mémoire, d’une conception structuraliste, solidaire du comparatisme et le dépassant pourtant.u comparatisme et le dépassant pourtant.

Voir la notice complète sur HAL

Actualités