Séminaire d’axe « Relations inter-arts et hybridations artistiques »

Organisateur : Ada Ackerman-Millot

Le séminaire d’axe « Relations inter-arts et hybridations artistiques » se propose d’accueillir des interventions des membres statutaires comme associés ainsi que de doctorants de THALIM portant sur les questionnements relatifs à toutes les formes de rencontre entre les différents domaines artistiques intéressant l’UMR (arts du spectacle, cinéma, arts visuels ou sonores, littérature des XXe et XXIe siècles), à savoir :
– les phénomènes d’hybridation des pratiques et des supports (œuvres intermédiales ou multimédiales, notion d’œuvre d’art total),
– les relations entre œuvres relevant de disciplines différentes (transmédialité, adaptations, citation ou « représentation » d’une œuvre par une autre),
– les pratiques parallèles, conjointes ou dissociées de plusieurs disciplines par un même auteur, artiste ou polyartiste,
– les interférences, frictions, analogies, synchronies ou décalages historiques entre mouvements, courants ou esthétiques relevant de disciplines différentes.

Il s’agira, via le séminaire, de mener ainsi, à travers des cas spécifiques, une réflexion sur la manière dont ces dynamiques déplacent, renforcent ou estompent les frontières entre les arts concernés, intensifient, minorent ou périment la question de la spécificité du médium, redéfinissent voire dé-définissent les notions d’art, d’artiste ou d’écrivain. Chaque intervention sera l’occasion, de manière plus générale, de définir les cadres théoriques et méthodes d’analyse spécifiques à ces phénomènes, afin d’examiner les potentialités et enjeux amenés par une telle histoire interdisciplinaire et croisée des productions artistiques.

Plusieurs questionnements ou directions de recherche pourront ainsi être explorés :
– Quels facteurs anthropologiques, sociaux, culturels et techniques conditionnent les phénomènes d’hybridation et les pratiques croisées ?
– Comment le tournant numérique et les pratiques de remédiation accentuent-elles la tendance à l’inter- ou transmédialité ?
– Comment la forme livre, l’exposition, la performance, les supports numériques accueillent ou stimulent les phénomènes en question ?
– Quel rôle jouent les institutions (universités, écoles d’art, formations en écriture créative, recherche créative, centres d’art, musées) dans ces évolutions ?
– Quels sont les problèmes de réception et de légitimation rencontrés par les créateurs aspirant à une reconnaissance en dehors de la discipline leur ayant valu une première notoriété ? Comment aborder la production d’un artiste pratiquant plusieurs médiums ?
– En quoi les productions hybrides réarticulent les liens entre le visible, le lisible et l’audible ?
– Comment, dans le discours critique, s’opèrent les transferts de catégories esthétiques et de méthodes d’analyses d’un art à l’autre, voire les emprunts à des disciplines non artistiques ?

Séances du séminaire

Séance(s) passée(s)

  • Entre arts, sciences et philosophie : étudier la pensée d’Edgar Wind

    Rémi Mermet (Paris 1 / HIPHIMO)
    Entre arts, sciences et philosophie : étudier la pensée d’Edgar Wind
    L’historien de l’art et philosophe des sciences Edgar Wind (Berlin, 1900 – Londres, 1971) est l’un des derniers grands représentants de la "science de l’art" germanique (Kunstwissenschaft), qui a révolutionné les sciences humaines durant la première moitié du XXe siècle. Mobilisant des savoirs extrêmement divers (arts, sciences naturelles, philosophie), s’attachant tout aussi bien à l’analyse conceptuelle la plus systématique qu’à l’étude la plus minutieuse d’images et de textes singuliers, l’approche windienne s’avère déroutante pour l’interprète, tant elle met à l’épreuve les frontières disciplinaires et les catégories établies. Je m’attacherai donc, durant cette présentation, à montrer non seulement la pensée de Wind au travail, mais aussi tout ce que celle-ci a encore à nous apprendre en matière d’interdisciplinarité et d’hybridation intellectuelle.

    Rémi Mermet est docteur en philosophie (Paris 1) et en histoire de l’art (Genève). Ses recherches portent essentiellement sur l’histoire et l’actualité de l’esthétique philosophique, dans ses divers rapports aux arts et aux sciences, humaines comme naturelles. Spécialiste de la pensée germanique du début du XXe siècle (notamment de la Kunstwissenschaft et de la philosophie d’Ernst Cassirer), il s’intéresse également à d’autres champs et traditions théoriques, comme l’épistémologie historique, la théorie critique et l’esthétique expérimentale.

    séance par Zoom
    https://cnrs.zoom.us/j/95368005787?pwd=TUZJRWZETDJzM0FhYjFlcStjVG5MZz09
    ID de réunion : 953 6800 5787
    Code secret : wUB5dL

  • Défis méthodologiques
  • Le théâtre au prisme des autres arts : interventions de Céline Gahungu et Béatrice Picon-Vallin
  • Des fanzines littéraires à la littérature jeunesse : quelles hybridations ? Interventions d’Ariane Mayer et de Marie Sorel
Actualités